Les produits Microsoft se basent souvent sur de sous-composants pour fonctionner et il est souvent compliqué de comprendre l’imbrication des éléments les uns aux autres. Très souvent malheureusement ce ne sont que les couches visibles qui sont correctement documentées laissant quelques zones d’ombres dans le fonctionnement au cœur du produit.

Dans le cas de Microsoft Lync, celui-ci utilise intensivement Windows Fabric pour fonctionner. Sans celui-ci, il n’y aurait pas de Haute Disponibilité ou encore répartition de charge entre plusieurs serveurs Lync par exemple. Je vous laisse chercher sur la toile quelques explications sur Windows Fabric, vous trouverez pas mal d’articles sur ces composants.

Chez un client, même dans un fonctionnement « normal », il a été remarqué que le composant Windows Fabric génère énormément de logs. De plus, par défaut, ces logs n’ont aucune limite en terme de volume et très rapidement cela peut prendre des proportions non négligeables.

Share