Teams / Skype & Office 365

Partage et Collaboration par David HAEGEL

Étiquette : astuces (Page 1 of 3)

La QOS sous Microsoft Teams

Dans un précédent article, je parlais de la façon de superviser et visualiser la qualité globale autour de votre solution Microsoft. Même si la qualité peut être acceptable sans préparation, des bonnes pratiques restent fortement recommandées.
Comme la mise en oeuvre de la QOS au sein de votre infrastructure. Ou encore comme la bonne gestion des flux avec votre proxy, gestion des accès Internet, etc…

Ces bonnes pratiques vous permettront de couvrir et garantir le service au sein de votre réseau pour la majorité des scénarios.

Activation du marquage QOS sous Teams

Nous allons plus spécifiquement aborder le sujet de la QOS au sein de Teams.
Tout récemment Microsoft a simplifié la gestion et rendu ceci accessible depuis la page d’administration du tenant.

Microsoft Teams

Vous pouvez désormais modifier la tranche de ports source et activer le marquage QOS pour les flux temps réel (Audio, Vidéo, Partage) au sein de Microsoft Teams.

Sur Skype Online, la tranche de ports source est figée (et non modifiable). Côté Onprem, vous aviez la liberté de définir la tranche de ports utilisée.
Dans les deux cas, v
ous deviez y associer une GPO pour activer le marquage (donc applicable uniquement pour les PC liés à un domaine ou à gérer manuellement à côté).

Avec Teams, il suffit d’aller sur la page web d’administration pour activer ou modifier tout cela.

Teams QOS

On y retrouve la capacité à activer ou non le marquage DSCP. Mais aussi de modifier ou non la tranche de ports Source.
Quelques informations à prendre en compte :

  • Par défaut, le marquage DSCP est désactivé
  • En fonction du type de flux, les valeurs du marquage DSCP sont figées (46 Audio, 34 Vidéo, 18 Partage)
  • Les tranches de ports sont par défaut les mêmes que Skype Online. (Personnellement, et sauf contrainte particulière, je recommande de conserver les valeurs par défaut)
  • Vous pouvez activer l’utilisation de ports dynamiques (>1024) au lieu du dynamique dans la tranche 50000-60 en fonction du flux. (J’avoue ne pas voir d’intérêt spécifique – hésitez pas à commenter si vous avez des remarques sur ce sujet)

Quelques informations complémentaires sur ce lien afin de comprendre le fonctionnement de la QOS sous Teams et les préconisations Microsoft.

David

Share

La qualité ? Tous les outils sont là dont CQD

Téléphone VintageLa téléphonie existe depuis la fin des années 1800 mais longtemps elle est restée cantonnée au bon téléphone de bureau raccordé physiquement.

Depuis l’IP mais encore plus avec des solutions comme Teams ou Skype, ces usages se démocratisent et surtout fonctionnent de partout…
Que l’on soit en salle de réunion, en wifi, en télétravail, chez un client, sur son application smartphone, l’utilisateur voudra et pourra recevoir son appel audio ou vidéo.
Cela engendre de nouvelles problématiques pour les équipes d’exploitation, avec des scénarios d’usages jamais vus jusqu’à maintenant depuis un téléphone traditionnel.  Mais heureusement les outils comme Teams ou Skype fournissent des indicateurs précis de qualité (et nativement).

Via l’outil CQD (Call Quality Dashboard) accessible sur ce lien ou depuis le portail O365, l’exploitant a accès à toute une série d’indicateurs !
Récemment Microsoft a même ajouté de nouveaux tableaux de bord afin d’identifier les problématiques encore plus facilement (ou tout simplement voir que tout va bien aussi 🙂 ).
CQD n’est pas le seul outil à disposition. Mais celui-ci vous donne une vision globale de la solution et de la qualité du service mis à disposition de vos utilisateurs.

L’outil CQD

Cet outil est très utile et vous donne plusieurs rapports, mais aujourd’hui nous allons faire un focus sur les rapports sur la qualité de l’expérience. En effet, Microsoft a ajouté une série de rapports

CQD Rapports

CQD Liste RapportsDans ces rapports sur la qualité, vous y trouverez un ensemble de rapports en fonction des éléments que vous souhaitez superviser ou analyser.

  • Rapports sur la qualité (conférence, téléphonie, device, etc.)
  • Informations sur les échecs et erreurs (proxy, tcp, échecs, etc.)
  • Détail des clients (versions, type, etc.)

 

Vous y trouverez des rapports de ce type (capture montrant les appels téléphoniques Câblé vs Wifi) :

CQD PStn Calling

Je vous invite à régulièrement aller faire un tour sur ces rapports. Ainsi vous  aller pouvoir évaluer la qualité globale du service que vous mettez à disposition mais aussi observer les tendances.

Bonne analyse et supervision!

Share

Teams – Collaborer avec des externes via les accès invités [MAJ]

Fonctionnement des accès Invités

Depuis quasiment le début d’année 2018, il est possible d’inviter sur vos groupes et canaux de discussion Teams des membres invités (guest access). Cela n’est donc plus limité à un usage interne mais aujourd’hui vous pouvez collaborer avec toute personne ayant une adresse mail.

Cela n’est aujourd’hui pas comparable à la fédération Skype que l’on connaît en tant que tel mais correspond plus en mode projet / collaboration et vous permet d’ouvrir vos groupes Teams à l’externe.

Quelques éléments à prendre en compte :
– Il faut ouvrir – activer le mode invité / guest au niveau du tenant par un admin Office 365 dans les paramètres Teams
– L’utilisateur invité doit avoir une adresse mail fonctionnelle

Côté administrateur :

Il faut autoriser le mode invité / guest via l’interface d’administration du tenant.

Teams Guest Access Administration

Côté utilisateur (Entreprise invitant) :
  • Ajouter un utilisateur externe au groupe en cliquant sur celui-ci via la racine du groupe et choisir Ajouter des membres
    Nota : Il faut être propriétaire/admin du groupe pour pouvoir ajouter un membreTeams Guest Access Ajout Membres
  • Renseigner l’adresse e-mail de l’utilisateur externe / invitéTeams Guest Access Ajout Membres
  • ValiderTeams Guest Access Ajout Membres
Côté Utilisateur (Invité) :
  • l’invité reçoit un email avec les informations et un lienTeams Guest Access Invitation
  • Le système demande la création du compte Guest sur le tenant (s’il s’agit du premier accès via cet @mail)Teams Guest Access Invitation
  • Suivre la procédure de création du compte. Le système va demander de définir la création du mot de passe et valider l’ensemble avec un code unique.Teams Guest Access InvitationTeams Guest Access InvitationTeams Guest Access Invitation
  • Ensuite la personne invitée peut accéder au groupe Teams via l’interface web ou client lourd avec le compte crée précédemment.
    L’utilisateur retrouve alors l’interface Teams traditionnelle avec les différents groupes.

Teams Guest Access Invitation

 

Voici le lien officiel Microsoft avec le détail fonctionnel : https://docs.microsoft.com/en-us/microsoftteams/guest-experience
Vous y retrouvez un tableau comparatif des fonctionnalités en mode Guest ou Interne mais aussi d’autres éléments associés au fonctionnement de Teams.

Bon déploiement et découverte de Teams !
David

[MAJ] 10/09/18

Depuis quelques temps, il y a un portail d’administration dédié Teams (intégrant aussi Skype). Dans celui-ci on y retrouve donc désormais des options avancées pour la gestion des accès invités.

Il est possible d’y régler de manière globale ce que les invités peuvent faire ou non au sein des équipes (Audio, Messagerie, etc.).


Teams Gestion Guets

Share

Skype For Business : Mise à disposition de SEFAUTIL

Outil plus ou moins connu, SEFAUTIL permet de gérer les fonctionnalités téléphoniques avancées en lieu et place de l’utilisateur (renvoi, interception, groupement, filtrage, etc.).

Alors qu’on rêve depuis longtemps et tous d’un outil directement intégré à Lync / Skype for Business via le Control Panel ou en Powershell, cela reste un outil indépendant à installer en parallèle et assez complexe à gérer et exploiter.
Cependant cela reste un outil qui fonctionne et fait le travail dans la majorité des scénarios.

Depuis la mise à disposition de l’environnement SFB, les outils d’administration se mettent doucement à jour pour être compatible avec le nouvel écosystème.
Voilà qui est fait pour SEFAUTIL !

Vous pouvez télécharger l’outil sur ce lien :
https://www.microsoft.com/en-us/download/details.aspx?id=47704

Cet outil est indiqué comme supporté Windows 2012 et 2012 R2 uniquement.

Si un jour vous souhaitez un article sur l’usage de SEFAUTIL, n’hésitez pas à l’indiquer dans les commentaires.

Bon déploiement !

Share

DNS Pin-Point et enregistrements SRV

Dans le cadre de la mise en œuvre d’un environnement Lync ou autre, il y a toujours une série d’enregistrements DNS à créer en interne. Cependant une bonne partie sont à créer dans la zone DNS qui correspond au domaine SIP (@contoso.com par exemple).

Or il se trouve que régulièrement cette zone DNS n’est pas créée en interne car elle correspond régulièrement aux enregistrements publics (vos serveurs WEB publiés chez un provider ou autre) pour lesquels les enregistrements DNS sont directement gérés dans la zone DNS publique. Ainsi pour ne pas perturber et ne pas avoir de double gestion, cette zone (ex contoso.com) n’est pas créée en interne et un utilisateur du LAN requête directement le DNS public.

Mais sur Lync, il faut pouvoir mettre un enregistrement donnant un résultat distinct que vous soyez sur le LAN ou sur Internet. C’est là que Pin-Point apparait pour ne pas perturber l’existant.

Pin-Point vous permet de créer une zone mais qui répondra spécifiquement pour l’enregistrement DNS crée et non le reste de la zone. Ainsi vous ne perturbez pas le fonctionnement actuel tout en ajoutant une capacité de répondre à certaines requêtes DNS précises.
Ainsi david.contoso.com peut être résolu par le DNS interne (mode Pin-Point) alors que tout le reste peut-être résolu par le DNS public.

Microsoft fourni une procédure détaillée pour la création d’enregistrement en mode Pin-Point, cependant vous pouvez rencontrer cette erreur « Unrecognized token in source text » au niveau du @

15_PS_Pin-point_SRV_Token

Lire la suite

Share

Page 1 of 3

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén